Coccinelle Citadine, le goût de l'AMAP.
  
Loris
Nouvelles

Jeudi vert

Ce projet, initié en 2016 par des citoyens niçois, est inspiré des très nombreuses initiatives lancées dans le monde pour préserver tant la santé des citoyens que l'environnement et l'éthique à l'égard des animaux et de la solidarité nord-sud. Le projet Jeudi Vert a été initié en Région Sud (Provence-Alpes-Côte d'Azur) et a vocation à s'étendre ou rejoindre d'autres projets similaires en France ou à l'étranger.

Il s'agit de proposer une journée par semaine sans produits animaux (a minima sans viande) dans les collectivités qui souhaiteront contribuer à cette dynamique générale : établissements scolaires privés et publics (en lien avec les communes, les six conseils départementaux et le conseil régional), universités, hôpitaux et cliniques, EHPAD, entreprises et administrations... Les familles sont invitées à y participer, ainsi que les restaurateurs privés, pour lesquels le Jeudi Vert peut être une opportunité pour développer une carte moins ou non carnée le jeudi. De grandes institutions nationales sont également approchées.

Il n’est pas un projet révolutionnaire 100% végétarien ou végétalien, ni un projet moralisateur. Il est bien plutôt celui d'une prise de conscience salvatrice, au-delà de tout clivage politique, et d'un retour à un meilleur équilibre alimentaire, respectueux de la santé, de l’environnement et de l’animal : pour une transition par la modération, en douceur, avec tout le plaisir de la (re)découverte des saveurs végétales, et des goûts épicés ou fruités... Bref, un projet ... lanceur d'avenir pour reprendre un peu la main, et c'est important !

Cette démarche simple peut en outre avoir un impact pédagogique très important auprès des populations et des plus jeunes.

Est-il nécessaire d'indiquer qu'aucune recherche de profit ou qu'aucun conflit d'intérêt ne se cachent derrière ce projet éco-responsable.

https://www.jeudivert.com/